Suivez le guide

Quelques achats chez Pomelo : le magasin éthique et fair-trade de Yangon où la plus bornée des parisiennes pourrait trouver son bonheur. Ils favorisent les petits producteurs locaux et groupes défavorisés. Alors certes on paie plus cher (un peu) que si on allait ailleurs mais les produits sont du coup des pièces (quasi) uniques et honnêtement, pour quelques euros de plus on participe à une belle initiative. C’est coloré, c’est amusant, c’est très bobo-bio… Mais je n’en dis pas plus car certains cadeaux de Noël vont sortir directement d’ici…

Un Happy-Hour au Strand : Pour celles et ceux qui l’ignorent, cet hôtel, ouvert au début du XXème siècle et un haut lieu du raffinement et du luxe et possède une histoire chargée et pittoresque. On l’imagine très bien place Vendôme, au fond d’une cour, avec ses colonnes et son large hall chaleureux. Bref, chaque vendredi ils proposent un Happy Hour sur une sélection de cocktail (3,5$ au lieu de 7$), dé-li-ci-eux, le tout dans une atmosphère bien loin des bruits incessants de la ville. Une pause absolument bienvenue.

Un dîner au « House of Memories » : on croirait tomber sur une maison d’inspiration « normande » en plein milieu de Yangon. Pourquoi ce nom ? Cette charmante demeure a abrité le premier bureau du général Aung San et est imprégnée des murmures entre Birmans et Indiens lorsque ceux-ci préparaient leur lutte pour leur indépendance face aux Anglais. La nourriture y est correcte, le service agréable, une alternative aux adorables bouis-bouis bruyants.

Déhanchage au VIP : je vous ai déjà parlé de ce club situé loin du centre-ville. Il s’avère que samedi y était célébré la fameuse soirée mensuelle LGTB de Yangon “Fab Night” sous le thème d’Halloween. Toujours les fidèles « comptables » derrière le comptoir, le nez dans leurs papiers, une clientèle bien plus mixte que lors de ma première visite. Soirée lambda malgré mon déguisement de fée (ou alors l’humeur n’y était pas).

DSC05707Promenade sur la « Yangon Circle Line » : Avec une comparse du cours de langue nous avons décidé de tenter l’aventure de ce train utilisé quotidiennement par les Birmans, leur « RER » à eux, à croire que le trajet pour Bago ne m’avait pas suffi. Nous allons donc quai n°7 acheter nos tickets. Fière de mes 6 mots de vocabulaire je demande nos billets, le contrôleur discute à moitié en Anglais à moitié en Birman, nous rigolons puis il nous fait signe d’embarquer. 3 heures de trajets pour parcourir Yangon dans sa périphérie. Ce qui est assez curieux c’est qu’en parcourant la ville en taxi ou à pied je n’ai jamais croisé ni même entendu de trains. Il s’agit vraiment d’une face cachée de la cité. Un peu long je l’avoue, moins enthousiasmant que ma première expérience aussi. C’était cependant sympathique de s’incruster dans le quotidien des Birmans.

DSC05719

DSC05732

DSC05704

DSC05721

Apéro au Sky bistro : situé tout en haut de la plus haute (me semble-t-il) tour de Yangon (20 étages…) ce bar/resto a l’avantage de proposer une très belle vue sur la ville mais niveau apéro : moyen moyen.

IMG_5826

Et en avant pour une nouvelle semaine… cette fois-ci, petit tour à Pyapon jeudi.

 

Advertisements

5 thoughts on “Suivez le guide

  1. Pingback: Dernières idées touristiques | Gisèle en Longyi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s