Broken Glass Palace

Dans la série des « identifications aux bâtiments » il y a un lieu qui m’a totalement saisie par son anarchie et sa beauté : Nagar Glass Factory

Ce lieu se mérite. Aucun taxi ne connait la route. La majorité des birmans pensent d’ailleurs que l’endroit est fermé au public. Un chauffeur a quand même pris pitié et a contacté un de ses amis pour comprendre où se situe cet jardin extraordinaire.

photo 3

Ouverte dans les années 50, cette fabrique était réputée pour son travail jusqu’à ce que le cyclone Nargis vienne mettre un terme à l’activité. Ils avaient notamment réalisé un des yeux du fameux bouddha couché de Yangon, évoqué dans un prochain article. La famille prévenue au dernier moment a eu le temps de couper le gaz et de se refugier… mais le reste n’a pas survécu. Le four ne chauffe plus, les machines sont hors d’usage et pourtant, ils vivent toujours du fruit de leur labeur… 7 ans après le cyclone !

Mon titre fait écho au Palais Royal de Mandalay qui avait d’être bombardé durant la second guerre mondiale, était surnommé « the glass palace ». Il faut dire que même dans un environnement poussiéreux, les Birmans construisent de véritable joyaux mais le destin n’est pas toujours de leur côté…

photo 1 (1)

Il s’agit d’un lieu « coup de cœur », j’ai du répéter une dizaine de fois à quel point c’est étourdissant et magnifique. Le verre a pris possession de la nature, ou peut être l’inverse… on retrouve des objets sur certaines branches d’arbres, d’autres incrustés dans la terre, plus ou moins intactes, plus ou moins brisés. L’imagination repousse ses limites. Jetons de jeu d’échec, animaux, vases, décorations, crèches et petit Jésus méconnaissable, verres à pieds, verres à vin, verres à martini, verres à eau, coupes de glace, assiettes, plateaux, lampes à pétrole, flacons… la liste pourrait se dérouler sur une page. Le plaisir réside dans la quête de son objet intact, de quoi s’occuper toute une journée, le tout entouré des membres de la famille habitant toujours sur les lieux. Je joue à la funambule entre les piles de verre pour parfois m’accroupir et dégager un objet « ah il manque le pied ». La surface recouverte me semble plutôt étendue, entre les arbres brisés et les arbres à fruits, les tôles froissées….des milliers d’objets habillent le décor de couleurs translucides et de reflets scintillant sous le soleil birman, objets du quotidien ensevelis sous la poussière et les feuilles mortes…

photo 1

Habitat peut aller se rhabiller. Les objets ici sont extrêmement bon marché, tous des pièces uniques, malheureusement le verre est plutôt lourd et je dois accepter qu’il n’est pas possible de refaire ma vaisselle sous des traits birmans… Chaque expatrié présent ce jour là est reparti avec plusieurs objets et lorsqu’on fait un calcul sommaire, comptant disons de 2010 à nos jours, on réalise à peine la quantité de verre encore présente et disséminée sur leur propriété.

photo 2

Personnellement, j’ai craqué pour l’essentiel : 2 verres à vin et un dessous de bouteille, kit de la parfaite œnologue-chineuse-en-longyi. A voir absolument si vous êtes de passage…

Advertisements

3 thoughts on “Broken Glass Palace

  1. c est plutot cool comme truc! moi j aime bien checker les encombrants ici aussi, parfois y a des choses tentantes, mais j ai pas de place…

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s