Le coping et moi

J’avais précédemment évoqué la rapidité du recrutement alors que je n’y croyais pas spécialement, ou du moins sans avoir vraiment pris le temps, durant le processus, de me projeter réellement. Alors certes, en préparant les entretiens, on investigue les enjeux du poste, de la mission, on questionne la vie sur place.

A cette même période, je finissais mon mémoire sur le psychotraumatisme, le stress perçu et les stratégies de copings chez les travailleurs humanitaires autour de la crise migratoire et préparais ma soutenance. Rien qu’en écrivant celà, je me redis “maudit inconscient”.

Les stratégies de coping correspondent à ce qu’une personne va mettre en place, plus ou moins consciemment, pour faire face à une situation générant un stress ou dépassant ses capacités sur l’instant.

Et justement, au cours du processus et particulièrement au moment de la réponse finale et positive, j’étais en plein dans la stratégie de coping centré sur le soutien social: demander l’avis des autres, d’amis expats ayant travaillé là-bas, l’avis de ma famille, de mes proches puis après l’avis de mes collègues… Comme si je savais que j’allais dire oui parce que je ne pouvais pas dire non mais qu’il me fallait le soutien des autres. En somme je me sentais comme une petite fille en haut d’un toboggan, attendant le regard approbateur de sa mère, mais voulant quand même sauter.

Puis j’ai glissé et dis oui.

giphy-9

A ce moment là, je suis passée en stratégie de coping centré sur la résolution de problème : établir une liste de tâches à réaliser, se projeter concrètement sur place en termes aussi bien météorologiques que culturels, se renseigner sur les us et coutumes, projeter des pratiques RH, me remémorer des outils que j’avais créé et utilisé en Birmanie…

Et dans la démarche qui se voudrait altruiste d’aller travailler sur un terrain humanitaire, je constate la grande part d’égocentrisme là-dedans. Si bien que je n’arrive pas vraiment à me positionner. Souhaiter repartir ce n’est pas seulement vouloir apporter des compétences sur une mission, c’est aussi se mettre volontairement dans une situation un peu inconfortable avec une large place à l’inconnu. Partir amène à un retour sur soi, avant même le départ.

Partir permet de faire le constat de la situation présente et de réaliser qu’ici tout va bien. Contrairement à mon départ en Birmanie avant lequel j’étais dans une situation plus conflictuelle avec mon quotidien, là, aujourd’hui, tout va bien, ma situation est stable. Alors pourquoi partir ? Est-ce un auto-test ? Car je ne peux penser qu’il s’agisse simplement d’une curiosité et d’une évolution professionnelle. En partant, on va bien chercher quelque chose non ? Cette citation que Lui m’avait dite quelques jours après mon arrivée à Yangon m’est revenue en tête dernièrement : « Tu cherches les problèmes parce que tu as besoin de leur solution » (Richard Bach). Je n’ai plus qu’à m’allonger sur un divan.

Finalement je ne crois pas avoir eu recours à un stratégie centré sur l’émotion. Peut-être sur le coup, à la lecture du mail de confirmation, où j’ai juré pendant plusieurs minutes. j’ai souhaité apporter ma réponse définitive après ma soutenance de mémoire. Dans les jours précédents, j’ai cherché un signe dans la rue, dans l’actualité, dans les livres de la librairie à côté de chez moi. J’ai cherché un accent dans le métro, cherché quelque chose en lien de près ou de loin avec la Jordanie, comme pour me rassurer. Cela n’a pas eu lieu.

J’ai dit oui quand même.

Et quelques semaines plus tard, me voilà au Canada dans la petite bourgade de Niagara on the Lake, à boire un sauvignon du “Clos Jordan” (À lire en anglais donc) puis, quelques heures après, remonter “Jordan Road” sous un soleil très agréable en plein vignoble canadien.

Il est venu ce signe. Avec seulement un peu de retard.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s