Elever l’esprit et l’humeur à Amman

Les week-ends ont toujours une part d’impromptu, la beauté (et difficulté) tient dans l’ouverture au champ des possibles. Pour l’expatrié, il est bien souvent plus rassurant de s’organiser des week-ends remplis pour être sûr d’éviter les temps morts, ces temps où on se rappelle qu’on est loin de tout. L’entame de la troisième phase de l’expatriation (et aussi la lecture d’un article sur l’humanitaire du nouvel obs – oui oui, le tien Emmanuelle 😉 ) m’a questionnée sur ma relation avec mes proches. Certains amis, et pas nécessairement ceux auxquels j’aurais pensés, sont présents et les échanges réciproques, d’autres, et là où c’est plus surprenant, me semblent bien loin, comme si nous étions dorénavant dans d’autres mondes, deux sphères parallèles, sans partage. Assez déstabilisant si j’y pense trop.

Soit.

C’est la vie.

Les beaux jours arrivant, je me suis décidée de bon matin à aller au fameux souk du vendredi chercher des sandales, car c’est bien le genre d’endroit où avoir un objectif aide à ne pas être trop dispersée ou perdue par la quantité de stands et de bordel. J’aime vraiment cet endroit. Un gros bazar sans queue ni tête. Ma chambre dirait ma mère. En traînant devant un tas de tee-shirts, un vendeur s’approche de moi et me demande « Canadienne ? ». Il m’a soufflé. J’ai eu droit à Russe, Américaine, Palestinienne, Allemande, Hollandaise mais pas encore le « Canadienne ? ». Je lui réponds « Oui, enfin non ». Il a marqué des points et je suis repartie avec 2 tops. Echec pour les chaussures même si contrairement à la Birmanie, il est beaucoup plus facile de trouver ma pointure.

Pour la première fois j’ai participé à un cours collectif (à 60) de yoga, sur un roof-top de la ville, à la fin de journée dans le cadre d’une activité promotionnelle pour une marque de thé. Curieusement, je me suis laissé aller au mysticisme de l’énergie qu’autant de personnes pouvaient dégager. Majorité d’expatriés bien entendu, ce qui est d’autant plus malheureux que l’événement était 1) gratuit 2) accessible au plus débutant 3) bien situé. Alors certes le vendredi est plutôt familial mais il est dommage de constater qu’il y a tout de même de forts clivages dans la communauté. Néanmoins, ce cours a été l’opportunité de constater que la peau de mes pieds est excessivement sèche mais aussi de donner littéralement et métaphoriquement une autre perspective à Amman. Du toit de la ville, le tracas semble superflu. En chien tête en l’air, j’ai pu redresser mon humeur.

Le samedi a été une journée « au vert ». Difficile de trouver ces endroits de nature spontanément. Pourtant le pays recèle de secrets. Comme la forêt scandinave. Ceci n’est pas une autre façon d’appeler Ikéa. Non non, il y a bien une forêt scandinave au nord d’Amman. Inaugurée par le roi de Suède en 1989, l’endroit semble peu fréquenté. Après quelques doutes pour la route, nous avons bien aperçu un panneau indiquant la forêt. En somme il s’agit d’une forêt de pins. Le souci étant que les visiteurs ne semblent pas avoir connaissance de l’utilité des poubelles. Nous y avons croisé essentiellement des expatriés avec leur chien et leurs marmots. Et nous voilà, à l’heure du déjeuner, à faire un feu et à parler de tout et de rien avec 2 consœurs, à parler de l’orage de la nuit (mes comparses ont eu peur que ce soit autre chose), à parler médiation, à parler des attentats, à parler de la Syrie, à parler de fromages (j’ai peu participé à ce moment-là), des silences aussi… des conversations que je n’aurais probablement pas eu un dimanche à Paris. La vue était belle et calme. Le vent encore un peu froid. Le chant de la prière des mosquées de la vallée arrivait dans les feuillages des pins jusqu’à nous. Une bulle dans une semaine.

Le travail s’intensifie car je tente de rattraper le retard des premières semaines mais je commence à voir quelques fruits mûrir sur l’arbre « RH » du partenaire et ça me motive d’autant plus. Ma présence n’est pas vaine. Et même si je fais face encore à de nombreuses résistances sur certains sujets, je sais que j’ai pu être moteur sur d’autres.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s